Si vous avez de la fièvre (ou votre enfant), vous allez vouloir trouver une façon de la faire baisser le plus rapidement possible. Cependant, une température plus élevée du corps est censée stimuler le système immunitaire et tuer les agents infectieux. C’est pourquoi il existe une bonne raison de laisser une fièvre suivre son cours. Cependant, vous devriez contrôler votre fièvre ou celle de votre enfant pour qu’elle ne devienne pas une gêne. Heureusement, certains médicaments faits maison peuvent vous aider.

*Faites couler un bain chaud. Demandez à la personne qui souffre de fièvre de s’y tremper et de se détendre pendant que la température de l’eau chaude descend doucement. Puisque la température de l’eau se refroidit lentement, la température du corps de cette personne va aussi se refroidir.

La température de l’eau ne doit pas être trop froide, pour que la température corporelle ne descende trop bas.
*Préparez un traitement à la chaussette mouillée. Prenez une paire de chaussettes 100 % coton qui montent au moins au-dessus des chevilles et passez-les sous l’eau froide. Essorez-les et mettez-les. Recouvrez ces chaussettes avec des chaussettes en pure laine pour isoler vos pieds. Restez au lit pendant toute la nuit et couvrez-vous avec des draps.
*Utilisez une serviette mouillée. Prenez une ou deux petites serviettes et pliez-les dans le sens de la longueur. Trempez-les dans de l’eau très froide ou glacée. Essorez les, enroulez les serviettes autour de votre tête, autour de votre cou, autour de vos chevilles ou autour de vos poignets. N’utilisez pas de serviettes sur plus de deux zones à la fois. Les serviettes froides permettent de dissiper la chaleur de votre corps et de diminuer votre chaleur corporelle.
*Mangez moins. On dit souvent qu’il faut nourrir un rhume et faire mourir de faim une fièvre. Il y a un peu de vrai dans cette expression, selon certaines études scientifiques récentes, vous ne voulez pas gâcher l’énergie de votre corps pour digérer des aliments alors qu’il pourrait s’en servir pour lutter contre l’infection qui provoque la fièvre.