Les chips sont de fines tranches de pommes de terre frites dans l’huile et assaisonnées au sel. Ils sont appréciées par petits et grands.
Les boîtes et sachets de chips vendus dans les grandes surfaces peuvent cacher des substances douteuses et même dangereuses pour la santé. Même les marques les plus réputées, n’échappent pas à cette règle !

Les effets néfastes de ces produits ne se réduisent pas à quelques calories vides en plus ! Les chips peuvent en effet présenter un danger pour la santé.

Les chips vendues à travers le monde sont loin d’être de simples pommes de terre dorées coupées en fines lamelles et frites dans de l’huile. Les paquets qui envahissent les rayons des supermarchés ne contiennent que très peu de pomme de terre, comme c’est le cas des Pringles.

En effet, pendant le processus de production des chips, les fabricants utilisent des flocons de pommes de terre, des lamelles de pomme de terre, du maïs et du blé. Ils mélangent tous ces ingrédients pendant la première phase de fabrication pour obtenir une sorte de pâte, qu’ils vont par la suite presser dans des moules. L’étape qui suit consiste à les mettre dans de l’huile bouillante. Une fois séchées, les chips seront saupoudrées d’arômes en poudre, puis emballées dans des boîtes.

Les chips, quel danger ?

Les différents processus de fabrication des chips résultent la formation d’acrylamide. Il s’agit d’une matière chimique potentiellement cancérigène.
L’acrylamide se forme dans les aliments qui contiennent beaucoup d’amidon, lors du processus de cuisson à haute température. Il se constitue principalement pendant la friture ou la cuisson au four, suite à une réaction chimique entre les sucres et les acides aminés, l’asparagine notamment.
On peut retrouver cette substance dans plusieurs aliments comme les biscuits, le pain grillé et bien sûr dans les chips.

Ainsi, les chips sont considérées comme des aliments transformés pouvant être nocifs pour la santé, en raison de leur méthode de fabrication.

Quels gestes adopter pour limiter l’exposition à l’acrylamide ?

Les aliments qui nous exposent le plus à l’acrylamide sont principalement le café, les biscuits chez les enfants et les pommes de terre sous forme de frites et de chips.

Bien qu’il reste difficile d’éliminer l’acrylamide, il est toutefois possible de minimiser sa formation.

Selon l’Anses, il est très important de ne pas surchauffer l’huile de friture, ou de dorer les aliments excessivement. Il est aussi recommandé d’éviter de manger les parties brunes des aliments qui concentrent généralement le plus d’acrylamide.

Rappelons également que la surcuisson des aliments peut leur faire perdre leur valeur nutritionnelle. Limitez votre consommation d’aliments industriels transformés et privilégiez les fruits et légumes.