En 1889, lors de l’exposition universelle de Paris, Herminie Cadolle, créatrice française d’une maison de lingerie, présenta un corset en deux pièces et fut ainsi à l’origine du premier soutien-gorge, appelé à l’époque corselet-gorge.

C’est ainsi que le soutien-gorge devint une pièce essentielle de la garde-robe féminine. Initialement porté comme un sous-vêtement considéré comme nécessaire au maintien de la poitrine, il n’a cessé d’évoluer au cours des époques et des modes. Il est désormais possible de s’en procurer quels que soient les goûts, le budget et les formes.

Cependant, une étude récente a mis en avant les effets controversés de ces dessous fétiches.
D’après cette étude menée en 1997 qui réunissait un groupe de femmes âgées de 18 à 35 ans qui ne portent pas de soutien-gorge. Au fur et à mesure, il s’est avéré que les mamelons de ces femmes remontaient et que leurs seins semblaient plus fermes. Sans soutien-gorge, ces femmes se sentaient plus à l’aise et adoptaient une meilleure posture.

1-Soutien-gorge et circulation lymphatique

Deux anthropologues ont récemment mené une étude afin de démontrer le lien entre le port du soutien-gorge et le cancer du sein. Le soutien-gorge empêche l’élimination naturelle des toxines par le biais du drainage lymphatique. Elles s’accumulent ainsi dans le sein et provoquent l’apparition de masses qui peuvent être cancéreuses.
Ces toxines non éliminées deviennent alors nocives.

Lorsque votre sein est « libre », un massage naturel se met en place lors de vos déplacements, essentiellement pendant la marche. La lymphe circule librement et favorise la neutralisation des déchets, ce qui évite l’apparition des kystes et des tumeurs.

2-Soutien-gorge et inconfort

Il faut l’admettre, le soutien-gorge n’est vraiment pas l’élément le plus confortable de votre garde-robe, mais de nombreuses femmes y sont habituées et certaines se sentent même mal à l’aise lorsqu’elles n’en portent pas en public. Il est primordial d’accorder un peu de temps libre à vos seins pour les laisser respirer.

Vous devez également vous assurer que les soutiens-gorge que vous portez sont adaptés à votre morphologie, ils ne doivent pas vous serrer ni laisser de marques après vous être déshabillée.

3-Soutien- gorge et maintien

Contrairement aux idées reçues, le fait de porter un soutien-gorge sur le long terme ne pourra pas éviter à vos seins de perdre de leur fermeté. Bien au contraire, les muscles de vos seins ont besoin d’être sollicités et de travailler pour maintenir leur élasticité or, étant justement remplacés par le soutien-gorge, ils deviennent ainsi paresseux et vont se ramollir avec le temps.