D’un côté, on veut être bronzée, de l’autre, on ne veut pas y laisser sa peau ,pour obtenir un teint parfait, tout en se protégeant !
Oui, on a besoin du soleil ,mais quinze minutes d’exposition quotidienne suffisent pour couvrir les besoins d’une journée.
Un bronzage réussi se surveille .Or quand on joue sur la plage, que l’on jardine, pédale ou navigue, on s’expose, sans même s’en rendre compte.Cette année, on ne se laisse pas surprendre : on garde en permanence un produit solaire et un chapeau roulé dans son sac.
Les jeunes enfants ,lorsqu’ils sont tout dorés ,on sait désormais que ce sont les coups de soleil attrapés avant 15 ans qui font le lit des cancers de la peau à l’âge adulte Jusqu’à 3 ans, on se contente de leur faire profiter de la lumière douce du matin avant 10 heures.

1.Les gélules à bronzer  c’est la bonne formule, même si elles ne protègent pas des coups de soleil, elles donnent une jolie teinte abricotée en quinze jours ,elles renforcent réellement nos défenses contre les ultraviolets, grâce à leur effet antioxydant. L’idéal est de commencer la prise quinze jours avant de partir et de continuer tout l’été pour compenser une partie des effets délétères du soleil.

2.Utiliser un SPF 30 que l’on appliquera généreusement et régulièrement : on bronzera davantage, et la peau sera tout de même correctement protégées.

3.Les compacts et BB crèmes teintés protègent le visage sans le blanchir ou le rendre luisant, Un chapeau à large bord, un compact ou une BB teintés SPF 30 minimum et protection UVA++ sur le visage, mais aussi le cou et la naissance du décolleté, deux zones qui vieillissent beaucoup plus vite que le visage, et c’est parti pour une journée tranquille. Malin, le maquillage solaire !

4.Pour être correctement protégée, il faut donc utiliser ces produits généreusement, soit un grand creux de main (20 g) pour tout le corps à chaque application. Bonus : sur une peau bien hydratée, le bronzage tient mieux et est plus lumineux.

5.Pour être joli, un bronzage doit être uniforme ! Pour cela, étalez la protection solaire avec soin pour éviter les « trous » dans lesquels les rayons s’empresseraient de s’engouffrer. Si vous utilisez un spray ou une brume, optez pour un conditionnement avec une buse s’utilisant tête en bas, et appliquez ensuite en petits massages circulaires pour une couvrance parfaite. Pour le dos, demandez à votre amoureux…

6.Mieux vaut bronzer un petit peu tous les jours : d’abord une demi-heure, puis trois quarts d’heure, mais jamais plus d’une heure de suite si on veut gagner une jolie couleur .Même chose pour « entretenir » la pigmentation : trente minutes suffisent largement.

7.On observe son parasol pour savoir où en est le soleil, donc on fait la sieste… à l’ombre. Dès qu’une ombre apparaît, le soleil décline donc on peut s’exposer (avec modération tout de même

8.Le soleil doit rester un plaisir, une gourmandise, dont il ne faut ni se priver ni abuser. La solution quand on est sur la plage, au bord de la piscine ou d’un lac ? On se baigne, on applique une protection solaire, on lézarde au soleil encore une demi-heure, puis on enfile robe et chapeau. On a ainsi intensifié légèrement son hâle d’une façon uniforme, sans risque pour la beauté et la santé.

9.Le topless est moins en vogue que dans les années 1980, mais sur un balcon, une plage quasi déserte, un jardin clos, on est souvent tentée d’enlever le haut pour éviter les marques blanches. Rien ne l’interdit, mais il vaut mieux redoubler de protection pour éviter un coup de soleil, particulièrement douloureux sur cette zone du corps en raison de la finesse de la peau. Et préserver la jeunesse du décolleté qui se froisse encore plus vite que le visage si l’on n’y prend garde. Pour cela, appliquez une lotion teintée bronzante.

10.Certaines d’entre nous sont « noires » en sept jours, d’autres ne dépasseront jamais le léger hâle même en s’exposant 12 heures par jour pendant un mois, ce qui est vivement déconseillé, on le rappelle ! La raison est génétique : si, sur les deux mélanines (pigments) synthétisées par la peau, nous avons davantage de phéomélanine, un pigment clair, fauve, rouge ou jaune, on bronzera beaucoup moins, voire pas du tout, que celles et ceux qui possèdent surtout de l’eumélanine, un pigment brun foncé à noir. La solution ? Tricher en mélangeant un peu d’autobronzant avec son après-soleil. Superposé au hâle, l’effet est bluffant… et le moral est sauf.

 

10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant
10 Conseils pour un bronzage sublime tout en ce protégeant

 

http://www.mariefrance.fr/